Aider les travailleuses et travailleurs

qui ont des enfants ayant des besoins
spéciaux à surmonter les obstacles

Air Canada et WestJet contestent l’égalité des handicapés

COMMUNIQUE DE PRESSE
Pour distribution immédiate                            4 septembre 2008


Air Canada et WestJet contestent l'égalité des Canadiens handicapés

La collectivité canadienne des personnes handicapées affronte à nouveau un Goliath dans les transports.  Il s'agit cette fois de l'équipe Air Canada/WestJet.  Ces deux riches compagnies entament d'onéreuses tactiques juridiques pour s'opposer à l'élimination d'un important obstacle à la mobilité des personnes handicapées.  Air Canada et WestJet veulent continuer à facturer un deuxième siège aux personnes ayant besoin d'espace  supplémentaire pour accommoder leur déficience. 

Les deux compagnies ont demandé à la Cour suprême du Canada, l'autorisation d'interjeter appel de la décision de l'Office des transports du Canada (OTC), décision statuant que les personnes handicapées ayant besoin d'un siège supplémentaire à cause de leur déficience fonctionnelle ou d'un préposé aux soins pour veiller à leurs besoins non comblés par les agents de bord, n'auraient pas à payer deux tarifs.

Les deux compagnies avaient déjà tenté de se pourvoir auprès de la Cour d'appel fédérale de la décision de l'OTC.  Leur pourvoi avait été refusé.  «Ces compagnies aériennes essaient tout simplement de retarder l'exécution de la décision de l'OTC.  Elles cherchent à réduire leurs coûts sur l'autel de l'égalité des Canadiens handicapés, a déclaré Marie White, présidente du Conseil des Canadiens avec déficiences (CCD).  Nous espérons que la Cour suprême du Canada rejettera la demande de pourvoi des deux compagnies aériennes tout comme elle a ordonné à VIA Rail d'accommoder les personnes handicapées en réaménageant les wagons Renaissance.»

L'OTC est un groupe de spécialistes chargé de veiller à la sécurité et à l'accessibilité des modes de transports.  Ils a également pour mandat de supprimer les obstacles entravant l'accès des personnes avec des déficiences.  Les compagnies aériennes exercent leur pouvoir économique pour retarder l'exécution d'une judicieuse décision.  Les Canadiens avec des déficiences sont collectivement plus démunis que leurs concitoyens non handicapés.  Ils ne devraient donc avoir à se lancer sans cesse dans de coûteuses batailles juridiques pour faire respecter les décisions de conseils d'arbitrage spécialisés.  De nombreuses personnes handicapées en sont réduites à se demander si le système de droit administratif s'est détraqué dans les transports.

Le Conseil des Canadiens avec déficiences, principale organisation de défense des droits des personnes à poly-déficiences, préconise une solution législative et non litigieuse, à savoir: que le gouvernement canadien adopte des règlements d'accessibilité visant tous les modes de transports de compétence fédérale.  Cette mesure a déjà été implantée aux États-Unis pour garantir l'accès des personnes handicapées aux services de transports.  «L'accès des personnes handicapées aux transports réglementés par le gouvernement fédéral s'est érodé, a affirmé Pat Danforth, présidente du comité des transports du CCD.  Nous enjoignons tous les partis fédéraux à s'engager envers la pleine accessibilité de tous les modes de transport.»
-30-

Pour de plus amples informations, communiquez avec:

Pat Danforth      250-595-0044
Marie White     709-739-8233
Laurie Beachell     204-947-0303 ou cell: 204-981-6179